CoE logo
Venice Logo

République de Moldova - déclaration du Président de la Commission de Venise

13/10/2017

Strasbourg - J'ai appris que le Président de la République de Moldova a fait des déclarations très critiques qui mettent en cause les arrêts de la Cour constitutionnelle ainsi que l'impartialité de ses juges. Je voudrais rappeler que dans un État démocratique, régi par la primauté du droit, les critiques des décisions de la Cour constitutionnelle sont admissibles dans la mesure où elles sont respectueuses.

Si la liberté d'expression est une valeur fondamentale dans un État démocratique, les détenteurs de mandats publics doivent faire preuve de retenue dans leurs critiques. Des propos irrespectueux, et en particulier des déclarations menaçantes à l'encontre de juges visant à influencer les décisions de la Cour, sont inadmissibles.
© Conseil de l'Europe 2007-2021