CoE logo
Venice Logo

Observatoire des situations d'urgence
dans les états membres de la Commission de Venise

 

Les gouvernements nationaux ont pris des mesures exceptionnelles afin de faire face à la pandémie de Covid-19 et de ralentir la propagation du virus.
 

Les mesures d'urgence peuvent affecter le fonctionnement normal des institutions de l'État et le processus démocratique et introduisent généralement des limitations supplémentaires aux droits et libertés fondamentaux.
 

Au cours des trois dernières décennies, la Commission de Venise a examiné le cadre constitutionnel et législatif des pouvoirs d'urgence dans de nombreux pays (Armenie, FinlandeFrance, Géorgie, KirghizistanMonténégroRoumanieSerbieTunisieTurquie et l'Ukraine). Elle a également préparé plusieurs rapports généraux sur ce sujet. Dans sa liste des critères de l'État de droit, la Commission de Venise a élaboré des critères de référence spécifiques pour les exceptions au principe de légalité dans les situations d'urgence.

 

En avril 2020, cette expérience a été résumée par le Conseil scientifique de la Commission de Venise dans une compilation des rapports généraux de la Commission de Venise et des avis par pays sur les dispositions constitutionnelles et la législation sur les états d'urgence (anglaisrusseroumainserbe). Enfin, en juin 2020, la Commission de Venise a approuvé le rapport sur le « Respect de la démocratie, des droits de l’homme et de l’État de droit pendant l’état d’urgence – Réflexions » (anglaisfrançaisukrainien).
 

L'objectif de cet Observatoire sur les situations d'urgence dans les États membres de la Commission de Venise, créé par le Conseil scientifique, est de recueillir des informations spécifiques à chaque pays sur les pouvoirs d'urgence constitutionnels et extraconstitutionnels, sur les mécanismes pertinents de contrôle parlementaire et judiciaire et sur les expériences électorales. L'Observatoire fournira ainsi des informations comparatives systématisées qui pourront être utilisées par les juristes, les universitaires, les fonctionnaires de l'État, les organisations internationales et non gouvernementales travaillant dans ce domaine.

 

Les informations contenues dans l'Observatoire sont basées sur les réponses reçues des différents membres de la Commission de Venise, en réponse à un questionnaire (anglaisfrançais)Elles ont été complétées par des informations obtenues auprès d'autres sources ouvertes. L'Observatoire sera mis à jour régulièrement, au fur et à mesure que de nouvelles informations seront disponibles.

 

Clause de non-responsabilité : les informations fournies sont exactes au mieux de nos connaissances.  Les lecteurs sont encouragés à informer le Secrétariat de la Commission de toute inexactitude/information périmée concernant leur pays.


Liens vers l’observatoire :

 

Liens utiles :  

 

© Conseil de l'Europe 2007-2020